Evasion

Lors des mes voyages, il y a toujours une place pour l’humain au-delà de l’urbanisme et du paysage : l’être, avec ou sans carapace, dans ce qu’il a de maladroit, de spontané, de vigoureux, de joyeux, de sensible… de différent… l’être car c’est ce que nous partageons tous.